Google : bientôt la fin des « cookies » ?

Photo

Pour mettre fin aux « cookies » publicitaires, ces traceurs qui permettent de profiler les internautes pour leur adresser de la publicité ciblée, Google a présenté le nouveau système qu’il propose d’instaurer sur le navigateur Chrome.

Suivant en cela les traces d’Apple, Google avait annoncé il y a plusieurs mois son intention de supprimer d’ici 2023, via son navigateur Chrome, les « cookies tiers ». Le principe serait que l’internaute lui-même détienne son profil publicitaire.

Selon le groupe américain, Chrome identifierait des thèmes représentatifs des principaux centres d’intérêts de l'internaute pour une semaine donnée, tels que fitness ou voyages, en fonction de l'historique de navigation. Ces thèmes seraient « gardés en mémoire » pour permettre de générer d'éventuelles publicités ciblées « pendant seulement trois semaines, avant d'être supprimés » a précisé Google.

« Ce processus se passerait entièrement sur l'appareil utilisé, sans impliquer de serveurs externes, y compris les serveurs Google » a précisé l’entreprise.

Les internautes auraient à disposition des paramètres de contrôle leur permettant de voir les thèmes partagés, de supprimer ceux qu'ils n’apprécient pas, ou encore de désactiver entièrement la fonctionnalité.

Le système remplace un autre système proposé en février 2021 par Google, qui ne semble pas avoir donné satisfaction. A l'époque, le groupe avait proposé un autre système dit du « ciblage par cohorte » : il s'agissait d'éviter de cibler les individus, en constituant plutôt un groupe d'individus ayant des caractéristiques similaires, repérés par un identifiant unique.

Les nouvelles propositions sont pour l'instant « au stade de concept » et doivent être discutées désormais avec les professionnels du web, a indiqué Google.

« L'objectif est de faire en sorte que ces technologies soient déployées d'ici la fin de l'année 2022 pour que les acteurs d'Internet puissent démarrer leur adoption dans la foulée » a-t-il ajouté.

Les éditeurs de sites et les acteurs du marché publicitaire sont de leur côté très inquiets de la volonté de Google d'éliminer les cookies publicitaires.

Back to Top